Art & Culture : Galerie Viviane Henwood

La galerie Viviane Henwood expose les œuvres de Léonardo Lucchi pour la première fois au terminal d’aviation d’affaires Jetex du 15 au 21 juin au Bourget. “Entre luxe & Prestige” dresse le portrait de cet artiste aux multiples talents.

Léonardo Lucch

Né à Cesena en 1952, Léonordo LUCCHI étudia à l’Institut d’Art de la céramique à FAENZA, et obtint son diplôme en 1970.
Durant ses études, il fuit rapidement les cours tendant vers le non figuratif. Il se réfère à la base, aux leçons des classiques, dans un style assez académique, tout en ayant une interprétation très personnelle et inimitable.
En 1987, il obtient la consécration avec son exposition à la galerie ATHENA de MODANE et celle de l’année suivante, tout à fait remarquable, à la Galerie RUSSO de ROME.
Depuis, Léonardo LUCCHI est devenu un artiste célèbre, connu et reconnu en Italie, mais aussi en France, en Belgique, au Luxembourg, à Hong kong, à Singapour, en Suisse ; non seulement par des collectionneurs privés, mais aussi à travers de nombreuses commandes des organismes institutionnels et de l’Etat, particulièrement pour ses sculptures mystiques. Il ne cesse d’être plébiscité, autant par les critiques de la profession, que par les amateurs de beauté avertis ou néophytes.
Sa sculpture représentée par une grâce du modelé, devient insolite et agréable du fait de la musicalité des gestes et de l’objectivité précise des compositions.
Le sculpteur Léonardo LUCCHI réussit à rendre tout cela par un langage facilement compréhensible, dont la continuité devient une sorte de dialogue avec le public. Cadeau extraordinaire de la beauté d’une forme née de l’âme et qui résume tous les frissons, toutes les attentes et les tressaillements du « moi ».
Léonardo LUCCHI recherche en permanence l’élégance des formes, de I’évolution des êtres, il retient essentiellement les courtes périodes de grâce, où, le corps s’élance et se positionne, semblant s’affranchir de la pesanteur.
Dans ses sculptures, il sait à la fois marquer le caractère de force pour les hommes et une grande sensualité pour les femmes. Ses personnages féminins, dont chaque visage est différent, sont souvent très pudiques.
En réalité, Léonardo LUCCHI reste fidèle à une notion élémentaire de la représentativité : la mise en valeur du caractère mâle pour les uns, et, féminin pour les autres. Il ne lui reste qu’à laisser agir son talent qui est strictement inimitable.
La matière qu’il donne à toucher transmet ses émotions. Elle se compose d’un grain aux facettes fortes et nerveuses qui ne fait que mieux exalter le raffinement et l’harmonie des lignes maîtresses qui composent ses sujets.
Dans l’univers de Léonardo LUCCHI, le sujet représenté ne se suffit pas à lui-même. Il devient plutôt le prétexte d’une exigence de communication qui demande et stimule la complicité et la participation. Dans son monde, le procédé créatif a lui aussi une fonction très importante. Caractérisé par un travail long, minutieux, compliqué, Léonardo LUCCHI le rend à peine visible, et de ce fait les difficultés se cachent sous l’harmonie des volumes de l’œuvre finie.
Mais, il reste quand même, à peine lisible, parmi les traces des doigts et des outils que nous retrouvons sur la sculpture terminée, et qui ont servi à donner corps à son projet communicatif.
Naturellement, les œuvres de Léonardo LUCCHI s’inscrivent dans le précieux sillon de la sculpture italienne qui a été tracé avec maîtrise par MANZU, MARTINI, MESSINA et avant eux par GEMITO et Medardo ROSSO. Mais ce serait faire tort, à Leonardo LUCCHI de ne pas lui reconnaître avant toute chose, une originalité et une cohérence dans son engagement, qui lui ont déjà valu l’honneur dd’une clientèle internationale passionnée.

Portrait réalisé d’après Tasso Magalotti, Fabio Lazzari

Quelques realisations importantes
- Cinq hauts reliefs en bronze de la « Via Maria » à CESENA (1,00mx0,80m).
- « Saint Michel et le diable » église du Sacré Cœur à FORLI (3,55m).
- Une statue de S. Giovanni Battista pour la cathédrale de CESENA.
- Le monument complexe « CANONICO BARONIO » de cinq personnages (2,00m).
- Une Résurrection (2,50m) et un chemin de croix pour la cathédrale de SINGAPOURE.
- Un baptistère en marbre et bronze pour l’église SAINT PIE X à CESENA (3,50mx3,50m).
- Un haut relief « PENTECOTE » pour l’église de GATTEO MARE (3,50x1,40m).
- Un chemin de Croix en terre cuite pour le millénaire de l’église romane de TIPANO SAGNILE.
- Un groupe en bronze de SAINT MICHEL pour la Basilique du Sacré Cœur de MARTORANO DE CESENA.
- Une grande fontaine pour l’hôpital de MODENE, ainsi que deux autres sculptures.
- 1998 LINEART 98 GENT Belgique
- 1998 De juin à septembre, exposition organisée par la REPUBLIQUE DE SAN MARINO

Galerie Viviane Henwood
69 Rue Nationale - 49300 Cholet
contact@vivianehenwood.com - Tél. : 06 83 86 09 91
www.vivianehenwood.com

  • Léonardo Lucch
    Léonardo Lucch
  • Léonardo Lucch
    Léonardo Lucch
  • Léonardo Lucch
    Léonardo Lucch
  • Léonardo Lucch
    Léonardo Lucch
  • Léonardo Lucch
    Léonardo Lucch
  • Léonardo Lucch
    Léonardo Lucch
  • Léonardo Lucch
    Léonardo Lucch
  • Léonardo Lucch
    Léonardo Lucch