Il est bon d’être méchant

 Jaguar C-X75

Il est bon d’être méchant

Si l’on a découvert avec l’Aston Martin DB10 la nouvelle monture de l’agent 007 dans le prochain volet de la saga James Bond, baptisée  SPECTRE. Le méchant devrait utiliser le concept Jaguar C-X75 qui fût présenté au Mondial de l’Automobile de Paris en 2010. Ce modèle adoubé par les clients devait être construit à 250 unités. Son prix devait se situer entre 882.105 et 1.134.045 €. Malheureusement la crise économique contraint Jaguar à renoncer à sa commercialisation en 2012. A l’occasion du film, un prototype débarrassé de sa technologie plug-in hybride  et devrait être animé par un plus traditionnel V8 Supercharged de 5,0 litres de cylindrée.

En avance sur son temps

Rappelons qu’à l’époque, ce concept offrait des densités de couple et de puissance les plus élevées de la production. Sa puissance combinée était de plus de 850 ch et son couple de 1000 Nm CEE. Un résultat dû à la présence d’un 4 cylindres, 1,6L à double suralimentation conçu un moteur d'une Formule 1. Il générait à lui seul une puissance  de 509 ch à 10 000 tr/min. Il était associé à des moteurs électriques offrant une forte densité de couple et un surcroît de puissance de 390 ch. Ses batteries pouvaient fournir plus de 300 kW sur toute la fenêtre d'exploitation de la charge.  En matière de performance, la C-X75 couvrait le 0 à 160 km/h en moins de 6 secondes. Sa transmission automatique séquentielle à 7 vitesses permettait de changer de vitesse en moins de 2 dixièmes de secondes. En phase de test, le premier prototype a aisément dépassé les 320 km/h  pour une vitesse de pointe théorique de 354 km/h. Son aérodynamique et son soubassement sophistiqués créent une déportance de plus de 200 kg à 320 km/h, tandis que des systèmes actifs renforcent sa stabilité à grande vitesse. En mode électrique, la C-X75 pouvait rouler jusqu’à  60 km/h afin de faire descendre ses émissions de CO2 en dessous de 89 g/km.

Jaguar a aiguisé l’appétit de ses concurrents

Depuis, en mars 2013 est apparue La McLaren P1, une supercar hybride électrique/essence. Son dessin signé Frank Stephenson s’inspire de la McLaren MP4-12C de 2011 avec des lignes plus agressives. Le châssis et la carrosserie sont réalisés en fibre de carbone. Son moteur en position centrale est extrapolé du V8 de 3,8 litres bi-turbo, largement remanié il développe 737 ch et est associé à un moteur électrique de 179 ch. Sa batterie de 96 kg est entièrement rechargeable en deux heures. L’ensemble est associé à une boite de vitesses 7 rapports à double embrayage et d'un aileron DRS de F1. Le système de freinage est signé de l'équipementier japonais Akebono. La vitesse de pointe  est de 394 km/h, le 0 à 100 km/h est couvert en 2,8 s, le 0 à 200 km/h en 7 s et le 0 à 300 km/h en 16 s. La McLaren P1 sera fabriquée à seulement 375 exemplaires. Son prix de base est de 886.000 € auquel on peut ajouter l’option carbone à 175.000 €.

De son côté, Ferrari a présenté au même moment le modèle La Ferrari. Le modèle est propulsé  par un moteur V12 de 6,3 litres de cylindrée, il développe 800 chevaux et est doté d'un système électrique de récupération de l'énergie cinétique inspiré de la Formule 1 « Hy-Kers ». Cela lui octroie un supplément de puissance de 163 ch portant la puissance cumulée à 963 ch. Sa valeur de couple atteint 900 Nm. Avec l'emploi intensif de matériaux composites, son poids ne dépasse pas les 1 255 kg. La production est limitée à 499 exemplaires, vendus au prix unitaire de 1,2 million d'euros.

Philippe Barret

  •  Jaguar C-X75
    Jaguar C-X75
  •  Jaguar C-X75
    Jaguar C-X75
  •  Jaguar C-X75
    Jaguar C-X75
  •  Jaguar C-X75
    Jaguar C-X75
  •  Jaguar C-X75
    Jaguar C-X75
  •  Jaguar C-X75
    Jaguar C-X75
  •  Jaguar C-X75
    Jaguar C-X75
  •  Jaguar C-X75
    Jaguar C-X75
  •  Jaguar C-X75
    Jaguar C-X75
  •  Jaguar C-X75
    Jaguar C-X75